Comment cultiver des anubias dans un terrarium

L’Anubias est un genre de plantes semi-aquatiques communément vendues dans les magasins d’aquariophilie pour la création de paysages aquatiques d’eau douce. Parmi les quelques espèces connues, Anubias barteri et ses sous espèces sont les plus courantes.

Elles peuvent être achetées en pot dans de la laine de roche ou attachées à de la roche volcanique ou du bois de tourbière. La plupart des aquariophile les cultivent sous l’eau (en immersion), mais ces plantes poussent généralement mieux en émergé, c’est-à-dire avec leurs feuilles hors de l’eau.

Saviez-vous que l’anubias fait partie de la famille des ignames, les Araceae ? Le nom du genre est dérivé du nom du dieu égyptien de l’au-delà, Anubis, car ces plantes poussent souvent dans les zones les plus ombragées des marais et des cours d’eau d’Afrique tropicale.

L’Anubias barteri est souvent négligée dans les terrariums. Un certain nombre de cultivars, en particulier les cous espèces comme l’Anubias barteri var. nana, qui est plutôt de petite taille et de stature compacte. Leur croissance est assez lente mais elles ne nécessitent pas beaucoup de lumière. Étant des plantes semi-aquatiques, les cultivars d’Anubias barteri se développent dans des conditions humides que l’on rencontre souvent à l’intérieur d’un bac fermé.

Matériaux pour terrarium

Quelques outils et matériaux à rassembler lors de la construction d’un terrarium. Au sommet se trouve un bac transparent. Vous aurez besoin:

  • d’une paire de ciseaux tranchants pour tailler les plantes;
  • d’une paire de baguettes qui peuvent être utilisées pour déplacer les plantes dans les coins étroits ;
  • d’une cuillère pour transférer les milieux ;
  • d’un substrat de culture pour les plantes aquatiques dans lequel les plantes peuvent se propager;
  • de gravier fin qui peut être utilisé comme paillis décoratif;
  • Enfin, quelques roches pour la décoration.

Exigences en matière de lumière

Il est bien connu que les cultures d’Anubias barteri n’ont pas besoin de beaucoup de lumière pour prospérer. Une lampe de bureau placée à environ 20 cm du haut du terrarium et allumée pendant les heures de bureau, fournit en général suffisamment de lumière pour que ces plantes soient heureuses.

Évitez de placer un terrarium d’Anubias dans un endroit ensoleillé, car la chaleur s’accumulera à l’intérieur du terrarium en raison de l’effet de serre ainsi que de la surexposition à la lumière directe du soleil. Cela peut entraîner le blanchiment des feuilles en une couleur jaune maladive qui, à long terme, est préjudiciable à la santé de ces plantes.

Substrat de culture

Les milieux de culture destinés à la culture des plantes aquatiques sont recommandés pour la culture des différentes espèces d’Anubias barteri. L’ADA Amazonia Aqua Soil ou du manadp, que l’on peut généralement acheter dans toutes les boutiques d’aquariophile, conviennent très bien à la culture de ces plantes. Les plantes terrestres peuvent également être cultivées dans ce milieu.

Lors de la plantation d’Anubias, il faut toujours garder à l’esprit de ne pas enterrer la tige rampante horizontale (rhizome) de la plante dans le substrat. Cette tige rampante doit être exposée et reposer juste à la surface du milieu.

L’Eau


Étant des plantes semi-aquatiques, les Anubias barteri doivent être maintenue dans un milieu largement saturé en humidité à tout moment. Il ne faut jamais les laisser se dessécher. Ces plantes peuvent tolérer un substrat détrempé bien mieux que les plantes terrestres, c’est pourquoi les cultivars d’Anubias barteri sont parfaits pour les novices qui ont tendance à trop arroser leurs terrariums. En gardant cela à l’esprit, soyez prudent lorsque vous combinez des culture d’Anubias barteri avec des plantes terrestres pour créer un terrarium. Les autres plantes terrestres peuvent ne pas être aussi tolérants à ces conditions de forte hygrométrie.

Engrais et nutriments

Les cultures d’Anubias barteri ne poussent pas rapidement et ne sont donc pas exigeants en termes de nutriments. On peut incorporer quelques boulettes d’un engrais enrobé à libération lente (par exemple Osmocote) dans le milieu de culture, ou appliquer une pulvérisation occasionnelle d’un engrais hydrosoluble très dilué (par exemple Phostrogen) sur la surface des feuilles.